• Labour du champs

    Labour du champs de riz avec un motoculteur

  • Décorticage de riz

    Décorticage de riz

  • Contre les OGM

    Mobilisation contre les OGM

  • agro-écologie

    agro-écologie

  • Stop aux accaparement des terres

    Stop aux accaparement des terres

  • Bétails

    Bétails

  • Champs de sorgho

    Champs de sorgho

  • Répiquage de riz à Niono

    Répiquage de riz à Niono

  • Régime de banane

    Régime de banane

  • Poisson

    Poisson

  • Forum de kolongo

    Forum de kolongo contre les accaparements des terres

  • Produits maraîchers

    Produits maraîchers

  • Femmes rurales

    Femmes rurales

  • Siège CNOP

    Siège CNOP

  • Lait

    Lait

Infos Mali

Suivez-nous sur

131964641 2715871622008435 7995344279568443713 n
Le centre Gabriel Cissé de Ségou, a abrité les 21 et 22 décembre 2020 une rencontre d'échange et de partage de loi sur le foncier agricole avec les magistrats de Ségou sous la présidence du Gouverneur de la région.
L’objectif général de cette session d’information et de partage était de renforcer le dialogue et la compréhension des institutions judiciaires en matière de gouvernance foncière à travers la Loi sur le foncier Agricole (LFA) et ses décrets d’application pour une mise en œuvre cohérente et apaisée.
De façon spécifique, il s’agissait de :
- Présenter les enjeux et particularités de la gouvernance foncière au niveau national ;
- Informer et partager avec les différents acteurs la Loi sur le foncier Agricole (LFA) et ses décrets d’application ;
- Réfléchir sur les modalités d’utilisation des différents outils au niveau national pour une meilleure gouvernance foncière notamment les conventions locales, les procès-verbaux des COFO, etc.

 La rencontre a enregistré la participation la participation des magistrats des 7 cercles de Ségou, les représentants des services juridiques de Ségou, le Directeur de l'Institut National de Formation Judiciaire, le représentant de la Cour Suprême et les représentants de la CMAT er la facilitation était assurée par le Professeur Moussa DJIRE, Recteur de l'Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako.