• Labour du champs

    Labour du champs de riz avec un motoculteur

  • Décorticage de riz

    Décorticage de riz

  • Contre les OGM

    Mobilisation contre les OGM

  • agro-écologie

    agro-écologie

  • Stop aux accaparement des terres

    Stop aux accaparement des terres

  • Bétails

    Bétails

  • Champs de sorgho

    Champs de sorgho

  • Répiquage de riz à Niono

    Répiquage de riz à Niono

  • Régime de banane

    Régime de banane

  • Poisson

    Poisson

  • Forum de kolongo

    Forum de kolongo contre les accaparements des terres

  • Produits maraîchers

    Produits maraîchers

  • Femmes rurales

    Femmes rurales

  • Siège CNOP

    Siège CNOP

  • Lait

    Lait

IMG 20191011 121127Contribuer au renforcement des capacités techniques et professionnelles des paysans relais dans le domaine de la pisciculture avec d’autres pisciculteurs qui ont des ateliers de production performants servant de formations pratiques et de levier économique dans la zone du projet et donner un avantage comparatif dans la diversification et l’alimentation de la population dans les zones concernées par le projet, tel était l'objectif visé par cette visite ce vendredi 11 octobre 2019.

 

 

Spécifiquement, il s'agissait de doter les relais paysans de nouvelles compétences et d’échanger sur :

  • les connaissances techniques d’élevage en pisciculture,
  • les capacités de formation pratiques et d’animation,
  • les circuits de commercialisation et de transformation

La visite a vu la participation d'élus et techniciens paysans, des animateurs du projet, des relais paysans, des prestataires qui accompagnent les jeunes

En effet, dans le cadre de la mise en œuvre du projet, il est prévu la sélection et la formation de soixante-huit (68) paysans-relais en aviculture et en pisciculture au Centre International de Formation en Agroécologie paysanne  Nyéléni qui, après formation, assureront la démultiplication des formations dans les villages auprès des jeunes appuyés par le projet à travers des sensibilisations et des démonstrations pratiques.

Après être formés, les paysans-relais mettront en œuvre la formation sur leur atelier de production et diffuseront la formation auprès des jeunes ruraux appuyés par le projet.

De ce fait, une visite d’échange permettrait (i) aux paysans relais en pisciculture de faire la connaissance d’autres pratiques en matière de pisciculture, (ii) de valoriser le métier de pisciculture de (iii) faire de la pisciculture un levier économique au niveau local et de (iv) donner la possibilité de diversifier la nutrition des ménages avec du poison frais et transformé, etc.

 

Suivez-nous sur